Le contenu de cette page ncessite une version plus rcente dAdobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

partenaires-2

Agence Française de Développement

 

L’émergence d’une classe moyenne dans un pays est révélatrice d’un développement économique et d’une répartition harmonieuse des fruits de la croissance économique. Elle constitue la base d’une stabilité sociale et politique en permettant à ses membres de prospérer grâce aux fruits de leur travail.
Les projets que l’Agence Française de Développement finance au Sud soutiennent cette croissance. L’appui apporté au secteur privé permet de créer les emplois et la valeur ajoutée nécessaire au développement économique et donc à l’apparition et au maintien d’une classe moyenne. Cette dernière est elle-même source d’initiatives, de projets, de produits qui alimentent la croissance et le bien-être global. En Afrique, continent privilégié de nos financements, cette classe sociale existe bel et bien mais est peu étudiée et mal cernée.
Le projet « Classes moyennes en Afrique » cherche à traduire en images la réalité du terrain de la politique publique de développement à laquelle participe la France et à mettre en valeur des hommes et des femmes, acteurs du développement. Au travers d’une approche résolument novatrice, le projet lie un travail académique, auquel participent les chercheurs de l’AFD, à un travail photographique, en vue d’attirer le regard citoyen sur une Afrique en mouvement, cette « Afrique Avenir » que l’AFD accompagne au quotidien depuis près de 70 ans.

Henry de Cazotte, Directeur des Relations extérieures et de la Communication

 

Établissement public, l’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis plus de soixante ans pour combattre la pauvreté et favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Elle met en œuvre la politique de développement définie par le Gouvernement français.

Présente sur le terrain dans plus de 50 pays, l’AFD finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations, soutiennent la croissance économique et protègent la planète : scolarisation des enfants, appui aux agriculteurs, soutien aux petites entreprises, adduction d’eau, préservation de la forêt tropicale, lutte contre le réchauffement climatique…

En 2008, l’Agence a consacré près de 4,5 milliards d’euros au financement d’actions dans les pays du Sud et en faveur de l’Outre-mer. Ces financements concernent notamment la scolarisation de 7 millions d’enfants, l’approvisionnement en eau potable de 4,4 millions de personnes et le soutien de 370 000 emplois dans le secteur productif. Les projets d’efficacité énergétique sur la même année permettront d’économiser 3,3 millions de tonnes de CO2  par an.

Site de l’AFD www.afd.fr

 
 
Design & Development by mybeautiful.fr / lucdidier.com